Le Monstre blanc

Mesdames, bienvenue au camp des bûcheronnes!
Avez-vous fini, TCHOPTCHOPTCHOP, de couper votre petit bois ?
C’est moi, votre malheureuse conteuse Gastonne.
Tirez-vous une bûche juste icitte, BADANG, pis écoutez-moi.

J’m’en vas vous rappeler un grand danger
Qui nous guette à ce temps-ci de l’année.
Ce monstre profite de novembre pour nous séduire,
Dans le but, mesdames, TADAM, de nous envahir.

Au début, il met ses beaux habits blancs tout élégants.
FSSSSIIIIHOU! Il nous enfirouape en nous sifflant.
De ses grands yeux doux, ZOUZOUZOU, il nous hypnotise
Pour finir par nous créer, HOUHOUHOU, une véritable hantise.

C’est pas long qu’on voit son côté fret et sombre,
Il nous poursuit jusque dans notre ombre.
FLOUQUEFLOUQUE, on en a notre voyage,
FLAP ET VLAN, de ses gifles au visage!

V’la-t’y pas qui nous laisse ses habits tout dégueulasses
Nous faire sentir, PLOC, dans un vrai bain de mélasse.
Pis tout d’un coup, ZIPZOUP, Monsieur disparaît,
Comme s’il était jamais venu, il pense qu’on l’oublierait.

Mesdames les bûcheronnes, il faut garder souvenance,
GRRRRAHHHH, de nos mauvaises expériences.
Sinon, on va toujours retomber dans nos vieux paterns.
Yves Verrat, il s’appelle comme ça, pis écoutez pas ses balivernes!

9 Commentaires

  1. Oh la la! Une bucheronne-poète! Que dire, c’est amusant, c’est surprenant, c’est rafraîchissant! À bientôt pour le défi de décembre…

  2. Merci Jean-François. Rafraîichissant, c’était le but. L’inspiration m’est venue en faisant la vaisselle (aucun rapport, à part le blanc de la mousse peut-être). En fait, c’est novembre qui me poussait et décembre à nos portes qui m’agaçait qui m’ont apporté l’idée. Je me suis dit que j’avais juste à faire un court texte pour y arriver et alors pourquoi pas un poème tant qu’à y être.

  3. Jean Robert Bourdage · · Réponse

    Oh Wow! J’aime beaucoup. Ça rappelle les vieux poèmes de Jean Narrache. Bravo!

  4. Ouais, bravo pour l’idée nouveau genre! C’est vraiment original :) Heee… J’allais écrire: « C’est qui ça Yves Verrat? » et pis là, j’ai compris! :)) Pas vite vite la fille … Bonne finale!

  5. Merci pour vos encouragements à la dame pouet en moi. Ouan, pas mal subtile le gros jeu de mots pour conclure, je suis contente qu’il ait eu l’effet escompté sur toi France! Il faut toujours qu’à l’en bourre ses textes d’un bien juteux ou douteux quelque part. Ce dernier est pas mal aussi, on dirait que plus ils sont tirés par les cheveux et plus je les aime. C’est comme celui de l’adresse courriel de Jean-Robert « Maurice.Titué@… », j’adore… ;o)

  6. On voit l’univers d’un théâtre créatif chez Jean-Robert et toi, Julie. C’est très imagé vos affaires et j’aime beaucoup. C’est drôle à souhait. Yves Verrat n’a qu’à bien se tenir, on l’attend même si ça nous met en joual vert.

  7. Pourtant j’aime bien l’hiver depuis que j’ai un chalet. Je ne sais pas d’où ça m’est venu au juste, sans doute de la grogne populaire envers cette saison mal aimée. Voilà que je prends la défense de l’agresseur maintenant…

  8. A reblogué ceci sur julieguenetteet a ajouté:

    Défi Novembre 2011
    Pour le défi de novembre, nous allons travailler avec les sons. Et vlan! Il faudra faire des textes qui sonnent. Bang! Un défi? Aïe! Suis-je capable? Peuh! Bien sûr, j’y vais de ce pas… Bing! Boum! Paf! et patatras! Vous l’aurez compris, pour novembre, ce sont les onomatopées qui sont à l’honneur.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :