Méprise

Je n’en peux plus qu’on me donne des ordres. Tous des zoufs qui se prennent pour des rois.

À commencer par cette petite blondasse écervelée, princesse d’un premier mariage. Elle se croit déjà future souveraine en se pavanant avec ses demoiselles d’honneur qu’elle traite comme ses servantes. Je peux vous dire qu’elle se met un doigt dans l’oeil jusqu’au coude. Un héritier naîtra sous peu et lui volera son espoir du trône. Je l’ai su par le chaperon qui les espionne sans cesse. Elle peut bien parler cette fouine avec ses allures de nonne chaste et pure. Elle couche avec le garde du corps qui porte bien son titre.

Il n’y a que du faux ici, du toc. Ce Velasquez fait semblant de peindre ses deux tourtereaux royaux. Mais en fait, il s’amuse à faire des collages avec ses anciennes toiles. Il peut bien s’enfuir par l’escalier de secours en nous observant avec son air narquois.

Sans parler de ce vieux schnock vaniteux qui se voit pourtant dans ce miroir qui l’obsède. Il ne peut se cacher qu’il n’est qu’un sugar daddy aux côtés de son ancienne pucelle, engrossée sous son corset, qu’il a épousé, de force évidemment. Qui voudrait s’enticher d’un
arbre mort lorsqu’on est dans la fleur de l’âge? Il n’y a que moi qui ose le dire mais orgueilleux comme je le connais ce grand seigneur,
en voyant son image réfléchie, il ne pourra plus se cacher la vérité. Il refusera qu’on le peigne à son âge si avancé pour qu’on
oublie qu’il a violé une enfant jadis. Au début, elle me faisait
pitié cette demoiselle mais dès que Madame eut l’âge de raison, bien
que je comprenne bien qu’elle soit devenue folle sous son emprise,
cette sotte eut la merveilleuse idée de me confier à un couple de
stupides nabots qui me torturent sans cesse: « Va chercher mes chaussures, lèche-moi les pieds. » Est-ce que c’est à moi de les
laver ou quoi? Et voilà que le mâle me pile dessus, pour se grandir
sans doute ou me faire sentir sa domination.

C’est la goutte qui fait déborder le vase. Tous des faussaires, ils
auraient besoin d’une immense glace pour se voir tels qu’ils sont ces minus Ménines. Je n’en peux plus, je pue, je ne me sens plus, je ne
suis plus. Grrrr wouuuuuuuuuuu…

4 Commentaires

  1. Toujours spectaculaires tes interventions! Cette montée de lait canine est savoureuse!

    Un petit détail, je ne sais pas si tu voulais garder l’identité du narrateur dans le suspens…? Si c’est le cas, le « Va chercher mes chaussures » est trop précis et révèle le punch d’emblée. Toutefois, il n’y a pas nécessité d’un punch puisque la description vue des yeux du chien demeure fracassante.

  2. Merci! Ouan en effet, je pensais au début conserver un certain suspens sur l’identité du narrateur mais finalement, je trouvais que l’intérêt n’étais plus là et je trouvais ces images du début percutante pour établir sa relation avec les autres. C’est qu’il est très clair voyant ce cabot. Il faut dire que je me suis quelque peu inspiré de ce que j’ai lu sur Wikipédia à propos de cette toile. Fascinant, cette œuvre a en effet été retouchée pour ajouter le peintre et le miroir avec le reflet de la reine et du roi. J’avoue que je m’y suis intéressée vraiment grâce à toi en nous titillant sans cesse sur Facebook avec les différentes versions. Contente de t’avoir surpris, c’est mon but en partie. Il faut dire que j’ai tout pitonné à un doigt sur mon iPhone, c’est pour ça les drôles d’espacements dans mon texte.

  3. Finalement ton commentaire m’a fait réfléchir et j’ai seulement déplacé mes phrases trop révélatrices à la fin. Ce n’est pas un immense punch mais au moins on découvre petit à petit qui ça peut bien être. Merci.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :