Bouquet de pleurs… et de rires

Fins du monde

Dans l’autobus menant au travail, Antoine eu une pensée parmi tant d’autres – 21 décembre 2012 – on annonçait encore la fin du monde.

Le bureau fermait pour deux semaines et Antoine allait encore passer le temps des fêtes seul.

C’est triste mais ce ne sera pas la fin du monde !

______________________________________

Joyeux Noël

En s’en allant au réveillon, j’ai vu au coin d’une rue une telle vision que ça m’en fendit le coeur.

Un enfant gisant sur le sol  grésillant de neige rougie, devant les larmes givrées de parents bouleversés près des deux voitures accidentées.

Les mains sur sa tête, un homme encore saoûl pleure aussi d’avoir brisé quatre vies.

______________________________________

Départir le vrai du faux

Le faux-chat s’avança minutieusement en félin qu’il est.

Dans sa cage, le petit faux-serin le regarda s’approcher.

Intrigué, il se dit à lui-même : « J’crois bien qu’j’ai vu un faux-minet ».

______________________________________

[ Trois histoires pour le moment. Pour un bouquet, c’en prendrait plus… un jour.]

[Fins du monde = 52 mots.

Joyeux Noël  = 57 mots. 

Départir le vrai du faux : 30 mots.]

un commentaire

  1. Pas une, mais trois petites histoires ! La 2ème est particulièrement dure mais sonne tellement vrai. L’homme qui a bu pourra pleurer autant qu’il le voudra, jamais il ne ramènera ceux dont il a brisé la vie.
    Joli clin d’œil pour la dernière…

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :