L’interdit

À travers la vitre embuée, il observe l’adolescent humer la chevelure libre de la femme mûre.  Son frère enfouit son visage dans la chair de leur mère. Dégouté, il quitte à jamais la maison familiale.

un commentaire

  1. C’est fou comment une histoire peut naître en seulement trois phrases…

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :