Comment se sortir d’un cauchemar en 10 étapes

Telle une jeune première, ELLE ne faisait qu’un avec sa somptueuse robe blanche, dégageant un léger parfum de pêche.

Son meilleur ami qu’elle avait choisi comme son témoin, se tenait derrière ELLE. Celui-ci fut hypnotisé par son odeur et se décida à passer enfin aux aveux avant qu’Elle ne prononce ses vœux. Il lui glissa alors à l’oreille : « J’ai deux mots à te dire ».

ELLE se retourna subitement. Surpris de voir l’intensité de ses yeux plongés profondément dans les siens, il se mit à babiller : « Je je… Euh pardon, ce n’est trois fois rien.»

ELLE voulut se dégager car celui-ci pilait sur sa longue traîne. Mais voilà qu’ELLE se retrouva les quatre fers en l’air, dévoilant ainsi sa petite culotte toute aussi blanche. ELLE poussa un long cri perçant: Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah!

Il cru recevoir son message cinq sur cinq comme un appel à l’aide. Il s’élança de tout son long sur ELLE, cette fragile anémone, l’écrasant honteusement devant l’autel. Le futur époux jeta alors à ce gênant témoin, l’un de ces regards menaçants qui ne pu que le faire sentir comme la cinquième roue du carrosse.

Son sixième sens lui indiqua qu’il serait mieux de prendre ses jambes à son cou, s’il ne voulait pas se retrouver six pieds sous terre.

Il chaussa alors ses bottes de sept lieux afin d’éviter à la promise, avant même que son mariage ne fut consommé, d’être accusée du septième péché capital.

Le colosse en costard noir saisit le malheureux par le col de sa chemise et le fit virevolter en formant un grand huit  dans les airs.

Le pénitent récita en son for intérieur une neuvaine de la Miséricorde Divine, priant ainsi de ne pas être jeté dans l’un des neuf cercles de l’Enfer.

C’est dans ce chaos que le prêtre termina son sermon de mariage en récitant le dernier des dix commandements de Dieu : Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain, tu ne convoiteras ni sa femme, ni son serviteur, ni sa servante, ni son boeuf, ni son âne, ni rien qui lui appartienne.

Premièrement, en entendant ses mots, les poils de la douce lui retroussèrent. Deuxièmement, ELLE se releva comme une démone, refusant d’être la possession de quiconque et prit une bonne gorgée de vin de messe. Troisièmement, ELLE ne fit ni une ni deux pour intercepter son prétentieux prétendant. Quatrièmement, le ménage à trois se mit à tournoyer car son homme ne se résigna pas à  lâcher le pauvre témoin. Cinquièmement, ELLE ne passa pas par quatre chemins et réunit les cinq doigts de sa main droite. Sixièmement, ELLE décocha au matador un punch de toutes ses forces qui lui fit voir trente-six chandelles. Septièmement, pour conclure sa révolution, ELLE fracassa sur sa tête un miroir orné d’images saintes, lui jetant ainsi un sort de sept ans de malheur. Huitièmement, dans un cri libérateur, ELLE déclara à l’audience qu’elle n’en pouvait plus de travailler huit heures par jour comme une esclave pour ce maquereau. Neuvièmement, déchirant sa robe qui la rendait prisonnière, ELLE préféra repartir en neuf,  au bras de son ami qui en valait dix.

Dixièmement, sur le pavé de l’église, les invités par centaines les suivirent à la queue leu leu, deux par deux, en laissant tout un sacrifié derrière eux. Ils allaient se souvenir longtemps de ces trois énergumènes ensanglantés.

10 X 2 = 100 (2 X 2 – 1 = 3) Autrement dit, le Vin égale trois sangs.

7 Commentaires

  1. Wow! Tu as relevé le défi deux fois plutôt qu’une! Bravo!

  2. Mathieu Guénette · · Réponse

    J’ai bel et bien été surpris par l’équation de la fin, ce qui m’a même obligé à compter sur mes doigts (mes dix doigts). Ce défi te ressemble, car tu as un esprit mathématique.

    Je connaissais l’existence d’un septième ciel, mais j’ignorais qu’il y avait neuf cercles à l’Enfer. J’ai été voir sur Wikipedia et c’est très intéressant. Il y a une liste de ceux qui se retrouvent dans le premier cercle (ce sont l’équivalent des limbes) et qui ne pouvaient accéder au paradis parce que le Christianisme n’existait pas encore (comme Hippocrate, César, Platon, etc.) Leur malheur a été de naitre trop tôt.

    C’est curieux de voir comment il a souvent des personnages violents dans tes textes, quand je ne t’ai à peu près jamais vu en colère.

    Annie a bien rigolé avec l’image de la personne qui virevoltait en formant un grand huit dans les airs.

  3. Quant aux neuf cercles de l’Enfer, c’est en effet très curieux comme concept mais j’avoue de n’être qu’une novice dans le domaine. Tu m’en apprends d’ailleurs et tu as piqué ma curiosité. On peut dire que je fais seulement du « droping name » avec une recherche un peu rapide sur mes sujets. Je réalise que j’aime construire des textes comme le ferait un ordinateur en alliant le récit à l’aspect mathématique. Je pourrais faire un sudoku en texte par exemple. C’est peut-être une spécialité que je pourrais développer, l’écriture mathématique. Je ne sais pas s’il y a un marché pour ça. ;o) Mais cette exercice me rappelle le processus lorsque je fais un collage avec des images pour ensuite tenter de leur donner un certain sens en laissant aller l’imaginaire sans trop de retenue. Quant à la violence dans mes textes, elle me rend tout aussi perplexe. J’ignore d’où ça sort mais ça me surpend toujours d’avoir cela en moi, sans même le savoir. Peut-être que cette fois-ci, je voulais d’abord sortir mon histoire de son eau de rose du début mais comme j’ai répondu à Geneviève sur Facebook, c’est le contenu assez machiste du 10e commandement qui m’a fait sortir de mes gonds. Je suis contente de savoir qu’Annie apprécie mes images rocambolesques et défoulantes. Merci pour ton commentaire, c’est toujours motivant de se savoir lue.

  4. Hey j’ai fait un peu de recherche sur les neuf cercles de l’Enfer et je constate que c’est vraiment bien fait l’Enfer. Tout est classé en 3 étages, soit les limbes cercle 1, le haut Enfer cercles de 2 à 5 et ensuite le bas Enfer cercles de 6 à 10. Les cercles sont comme des résidences pour chaque grande catégorie de condamnés, qui sont ensuite subdivisées en différentes fosses pour chaque type. C’est comme une résidence de personnes agées avec des étages, des pavillons et des chambres pour chaque genre de démence. Chacun à sa place, et les damnés seront bien gardés. Bonne façon de finir nos jours. Je crois que ceux qui seront accusés dans le cadre de la Commission Charbonneau se retrouveront au 8è cercle qui est constitué ainsi :
    Résidence des trompeurs qui sont divisés en 10 fosses:
    – les séducteurs
    – les flatteurs et adulateurs
    – les simoniaques ( ceux qui ont acheté des faveurs )
    – les devins et sorciers
    – les concusionnaires et prévaricateurs ( ceux qui ont vendu la justice et ceux qui ont manqué à leur devoir )
    – les hypocrites
    – les voleurs
    – les mauvais conseillers
    – les semeurs de trouble ( ceux qui par leurs opinions et mauvais conseils ont divisé les hommes )
    – les charlatans et faussaires
    – les alchimistes
    – les simulateurs
    – les faux monnayeurs
    – les menteurs

    Pour ceux que ça intéresse davantage ou inquiète, vous trouverez tous les détails sur le lien suivant : http://auplaisirduwipe.superforum.fr/t32-les-cercles-de-l-enfer.

  5. Mathieu Guénette · · Réponse

    Ton texte a le mérite de nous avoir piquer la curiosité. Je constate que ce curieux sujet a été développé en profondeur en consultant le lien que tu proposes. Si je comprends bien, c’est le 10e commandement qui a fait révèler au grand jour une toute autre facette de ta personnalité.

  6. Ouais, on peut dire que le 10e commandement a été le déclencheur cette fois-ci mais sinon ça aurait été autre chose, je l’ai cherché. Il faut croire que je porte toute cette violence en moi avec laquelle je préfère m’amuser, pour le moment…

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :