Vagues de chaleur

Canicule

humidex

dans le tapis

 

Ça fait des jours

l’ondée

se fait attendre

 

Sueur

perle salée

s’égoutte

à la surface

du lit

 

Ciel variable

cheveux collés

au front

 

Corps humides

vêtements de trop

lourdeur

pas l’ombre d’une brise

 

Sortir

de la torpeur

de la fournaise

non-climatisée

 

Un panier

rempli

comme nous

 

Bulles

victuailles

achetées en vitesse

 

Urgence

de vivre

tous les moments

 

Couverture

ombre d’un érable

gigantesque

frissons

 

Salives

entremêlées

vagues de chaleur

 

Fous rires

regards

intensité

 

Verdure

intimité publique

seuls au monde

 

Le temps se couvre

fracas potentiel

le ciel chargé

comme un revolver

sur la tempe

 

Ruissellements soudains

je m’en fous

je suis là

 

Ma main dans la tienne

parapluie

sous le déluge

4 Commentaires

  1. Bravo Noémie. J’aime beaucoup comment tu mènes ton histoire pour nous sortir nous aussi de « la torpeur de la fournaise non-climatisée ». Intéressant aussi le double sens que prend le mot chaleur. La chaleur d’une passion amoureuse mêlée à la chaleur estivale montréalaise humide typique. Content de voir que tu continues à défendre la cause de la poésie et de la prose dans l’Entonnoir. Trop peu en font. De mon côté, pour mon texte de juin, je m’enligne pour retourner à une nouvelle aventure dans un genre « cinématographique » d’horreur et d’humour.

    1. Merci!
      J’adore le cinéma! J’ai hâte de te lire…

  2. J’adore ton style. Tu réussis toujours à nous amener dans ton univers, pour nous faire ressentir des frissons, dans la chaleur.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :