C’était inévitable!

Je commence la troisième année. J’espère que je ne serai pas ENCORE le chouchou du professeur. C’est vrai que comme je suis première de classe, que j’aime apprendre et que je suis sage comme une image, ma réputation me suit depuis la maternelle. Les professeurs m’adoptent instinctivement, avant même de me connaître. C’est très nuisible d’être la préférée pour ma vie sociale avec les autres élèves. Y’a même un professeur qui m’a déjà fait faire la « police » pendant qu’elle devait s’absenter quelques minutes. Non mais, elle aurait dû penser à ce que ça représente pour une enfant d’avoir à dénoncer les autres enfants. C’est un plan pour que je devienne une paria jusqu’à la fin du secondaire!

Bon. C’est décidé. Cette année, je serai une vilaine fille. Je vais parler en classe. Je vais m’assoir dans le dernier rang. Je vais mâcher de la gomme. Je ne vais pas lever la main lorsque le professeur posera une question. Je vais demander pour aller aux toilettes à tous les jours. Je vais copier sur les autres. Je vais bâcler mes devoirs pour avoir des notes en bas de 90% et même, je ne ferai pas mes devoirs tous les jours.

Et puis, je vais être impertinente pour faire rire les autres élèves. Je vais arriver en retard sans billet et sans excuse. Je vais faire des trous dans mes collants pour avoir l’air négligé.  Je vais mettre des cœurs en remplacement de tous les points sur les « i ». Et je vais colorier l’intérieur des lettres « a », « b », « d », « e », « g », « o », « p », « q ».

Je ferai des ratures au lieu d’utiliser ma gomme à effacer. J’essaierai même d’avoir des retenues. Et si je réussis, je bouderai pendant la retenue ou je ne me présenterai pas.

Me voilà arrivée dans ma nouvelle classe. Le professeur prend les présences. Quand arrive mon tour, on échange un regard. C’est foutu! Elle m’adore déjà et, euh, je dois avouer que moi aussi. Bon. On verra pour l’an prochain.

P.S. Il y a quelques années, c’est moi qui ai eu le plaisir d’enseigner l’informatique à mon professeur de troisième année. Elle a été mon chouchou durant tout le temps de sa formation.

3 Commentaires

  1. Trop mignon ton histoire de chouchou malgré toi. Euh pardon, trop… craquant. Zut, je ne peux m’en empêcher, ton histoire me charme quoique tu dises. Je t’imagine tellement bien avec l’image de cette fille modèle déchirée de l’intérieur entre l’amour du professeur ou de ses compatriotes. Salutations à ton prof devenue ton élève.

  2. Mathieu Guénette · · Réponse

    Annie et moi avons pris beaucoup de plaisir à te lire. J’aime beaucoup ton authenticité dans ton texte et connaître ton drame d’enfant. Je me demande ce qui reste aujourd’hui en toi de ce désir de rébellion.

  3. J’ai très aimé ton personnage de p’tite parfaite ! Parfaite ou juste adorable… qui fait des jaloux. C’est dur de savoir au fond si elle déteste tellement ça car à la fin de l’histoire, on se rend compte, qu’elle va retomber dans le même « pattern ». C’est dur de savoir si elle en souffre vraiment ou si elle pleurniche avec ironie et auto-dérision. Est-elle au fond calculatrice inconsciemment de tirer davantage d’avantages que d’inconvénients ? Oufff, me voilà psychanalyste ce matin loll

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :