La rentrée des superhéros

Je me lève, tout est calme au quartier général des superhéros. Mes superpouvoirs ne sont pas encore complètement régénérés mais, ça ne devrait pas tarder.

Je descends à la cafétéria de notre base spatiale, la dame me sert mon déjeuner, toujours la même chose, des anneaux cosmiques au sucre coloré. Je traîne, la dame me presse de manger. J’ingurgite cette pâte ramolli dans son liquide et je file à la salle de bain intergalactique.

Pâte à dent phosphorescente, brosse à dents fluo, eau transparente, tout est en règle. La dame est monté et me presse d’aller m’habiller, aucun respect pour les superhéros par ici. Je mets mon habillement pourvu de superpouvoirs.

Quoi? Faire mon lit? Un superhéros n’a pas à faire son lit! Bon, bon, d’accord, on ne s’énerve pas, je vais le faire…

Je me rends à la porte, je mets mon sac à gadgets furtifs sur mon dos, je suis prêt. La dame me suit encore… Décidément, elle est partout cette dame! Bon d’accord, tu peux m’accompagner jusqu’à l’école.

Sur le chemin, je surveille, rien à signaler à l’horizon, le héros peut se reposer. Voilà le repère des superhéros en vue, c’est là qu’ils se rencontrent pour discuter et régler les problèmes du monde entier. Aujourd’hui je vais faire la rencontre des superhéros qui seront dans ma classe.

La dame du quartier général m’embrasse et ne veut plus me lâcher. Que voulez-vous, qu’en on est un superhéros…
Une autre dame, celle-là venue du repère, nous demande de faire une file deux par deux. C’est un peu vexant, mais il ne faut pas se dégonfler devant les autres superhéros.

Et c’est à ce moment précis que j’ai compris pour la première fois que même un superhéros peut avoir un moment de faiblesse, un point faible que l’ennemi peut exploiter. Ça c’est passé lorsque je sentis cette main délicate prendre la mienne pour entrer dans l’école. C’était une fille qui était à côté de moi dans le rang, une fille, c’est pour dire! Je n’ai rien pu faire, il fallait garder le silence et ne pas quitter le rang. Surtout, je n’ai jamais parlé aux gars de ce que j’ai ressenti à ce moment-là.

2 Commentaires

  1. Ha tu m’as fait bien sourire avec ton charmant conte de super-héros. Ça m’a fait penser à Calvin et Hobbes, un gamin qui vit toujours dans son imaginaire. J’espère que cette princesse intergalactique n’était pas une ennemie.

  2. J’adore cet univers magique de ptit gars ! Les anneaux cosmiques colorés m’ont fait trippés ! On dirait que j’en ai mangé un ! Vraiment l’fun d’être dans la peau de ce petit bonhomme ! Et, la fin m’a surprise… J’avais totalement louppé qu’une petite main de princesse pouvait avoir de si grands pouvoirs! Merci!

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :