Faste et misère

Mes contraintes… 
Contrainte 1 : Dialogue
Contrainte 2 : Thème : « une ruelle, mal éclairée, la nuit, dans les années 20 »
Contrainte 3 : Interrogation!

– Cigarette?

– Pourquoi pas?

– N’êtes-vous pas le célèbre commerçant Edward Carrie?

– Qu’en pensez-vous?

– Pourquoi en douterai-je? Ne l’êtes-vous pas?

– Pourquoi vous le dirai-je? Le mystère n’est-il pas un état meilleur que la réalité?

– Et que faites-vous dans la ruelle?

– N’ai-je pas le droit de prendre un peu l’air en sortant par la porte arrière de ce théâtre bondé de marâtres parfumées?

– Croyez-vous vraiment que l’air de cette ruelle soit meilleur que celui de votre théâtre?

– Pourquoi m’embêtez-vous ainsi alors que je ne souhaitais qu’avoir la paix?

– Peut-on dire que je vous ai embêté alors que je ne fais que vous offrir une cigarette?

– Et vous, que faites-vous dans cette ruelle sale et sombre?

– Savez-vous seulement que les emplois sont rares à New York et que les opportunités se font encore attendre pour la majorité des gens?

– Ne voyez-vous pas des signes de prospérité tout autour dans la ville?

– Ce que je trouve dans les poubelles pour me nourrir saurait-il vous convaincre de la prospérité de notre État?

– Les joyaux qui se trouvent au cou des dames à l’intérieur sauraient-ils vous convaincre que le renouveau est en marche dans notre pays?

– Comment vous croire puisque vous n’êtes ici avec moi que pour un instant?

– Ne mange-t-on pas le même repas, dégustant les mêmes fines pâtisseries, moi avant et vous après?

– Savez-vous seulement ce qu’est de chercher chaque jour dans la crainte de ne rien trouver à manger?

– Savez-vous ce que c’est que de négocier chaque jour avec des commerçants qui vous plumeraient s’ils le pouvaient?

– Monsieur, comment pouvez-vous comparez votre sort avec le miens?

– L’analogie est-elle comparaison ?

– Seriez-vous capable de passer cette soirée en ma compagnie plutôt que de retourner dans votre faste demeure?

– Et pourquoi ne le pourrai-je pas?

– Tolérerez-vous la puanteur de la ruelle où j’ai établi ma demeure?

– Dans ce cas, accepteriez-vous un poste dans mon entreprise?

un commentaire

  1. Je me suis demandé si Edward Carrie avait vraiment existé mais il semble que non. Intéressant que cette rencontre entre un homme riche confronté à la misère d’un autre. Ça me rappelle un film avec Eddy Murphy il me semble.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :