être

Je ne saurais dire ce qui m’est arrivé, ce qui a déclenché cet éveil. Il suffisait probablement de faire le premier geste.

J’ai remué mon corps, ma peau douloureusement appuyée contre une surface qui englobait tout mon être. J’ai ressenti le besoin de sortir de ce pénible enferment. J’ai rassemblé mes forces et pressé mes pieds à l’extrémité de cette cage qui me retenait hors du monde. La paroi a cédé, j’ai senti tout cet espace autour de moi qui m’invitait à venir l’habiter. Ne connaissant rien du monde, n’ayant aucune conscience de qui j’étais ni de ce que j’étais capable de devenir, j’ai étendu mes jambes pour découvrir le lieu qui m’attendait. En haut, j’ai senti l’air chaud sur mes pieds mais, j’ai préféré les mettre dans la terre fraîche et humide.

J’ai planté mes orteils dans le sol et je les ai fait tourner un moment. Je sentais toute la puissance de la terre entrer en moi. Mais, il me manquait encore quelques chose, je voulais respirer l’air! Étirant mon cou d’un côté puis de l’autre, je finis par faire céder entièrement la cage qui me retenait. D’un seul coup, ma prison s’est brisée, l’air est entré dans mon corps et j’ai su à cet instant que j’avais le pouvoir de devenir un être remarquable.

Durant toute ces années, j’ai n’ai jamais cessé de croître, découvrant le monde dans les échanges avec ceux qui m’entourent. Je prends, je donne au monde. Je fais ma place, je subis parfois les affres de la vie qui va. Même si l’air s’alourdi et que l’eau ne goûte plus comme avant, j’aime ce monde qui me donne le souffle et me nourri. Je ne peux que l’embrasser et lui donner seulement ce que je suis, et c’est déjà ça de pris.

Pour me rappeler l’ampleur de cet accomplissement, je conserve ce petit bout de coquille qui avait jadis contenu ma faine. Un (h)être, voilà ce que je suis.

4 Commentaires

  1. Wow ! C’est très beau et la lecture est douce. Ça me fait penser au printemps qui s’en vient…à la vie qui revient…

  2. Quel beau texte! Douceur, lumière, acceptation… Un beau rayon de soleil en février.

  3. Wow! Bravo trois fois JF: 1) Tout au long du texte, j’ai trouvé la description très efficace: j’ai fait « Ouf » quand la cage s’est brisée, j’ai senti l’humidité de la terre… 2) C’est un texte touchant sur un être qui nait et croit… il y a quelque chose d’universel et de beau! 3) Tout au long, je cherchais à comprendre, intriguée à savoir: est-ce un animal? Un humain? Un Zillionnien? Et vlan dans les dents, c’est un h(ê)tre! Je n’ai rien vu venir!!! :)

  4. Merci pour vos beaux commentaires. Pour moi, la plus belle chose du monde est l’éveil d’une semence qui engendre ensuite la vie! Heureux que vous ayez apprécié ce petit texte en hommage à l’éveil!

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :