Retour de l’OFNI en 2114

26 mai 2114

 –          Grand-Lou Papounet, est-ce qu’on va mourir ?

–          Si on peut être certain d’une chose, c’est qu’on mourra tous un de ces jours. Mais ce qu’on ignore, est quand et comment. Regarde-moi par exemple, jamais je n’aurais pensé vivre jusqu’à 107 ans. Et pourtant je suis toujours là et j’ai eu la chance de te connaître Claude, toi, mon arrière-arrière-petit-fils. J’ai l’impression que la mort m’a oublié parfois. Mais grâce à toi, je l’en remercie même si elle m’a pris mes parents et  enfants.

–          Crois-tu Grand-Lou que cet OFNI orange nous tuera ?

–          Que veux-tu dire par OFNI ?

–          Un objet flottant non identifié. J’en ai vu dans des films mais c’est la première fois dans la vraie vie.

–          Il n’est pas non identifié. Je connais cet objet flottant, c’est un astre qui s’appelle le Soleil. Habituellement, on ne le voit pas mais il est toujours là depuis des lunes.

–          Il est là depuis toujours?  Mais où se cache-t-il?

–          Derrière les nuages. Mais ceux-ci se sont évaporés depuis trois semaines déjà.

–          De quoi il est fait?

–          C’est une boule de feu géante, 109 fois plus grosse que la Terre.

–          Ha j’ai peur, Papounet, il semble vraiment dangereux ! 

–          Mais non, il est très loin de nous Claude. On en a besoin pour vivre. Il veille sur nous autrement dit.

–          Han? Mais à quoi il sert?

–          À nous éclairer et à nous réchauffer. Sans lui, on deviendrait complètement glacé.

–          Mais tout s’est asséché depuis son apparition. Il n’y a même plus une goutte qui tombe du ciel. Les gens ont tellement soif qu’ils prennent des risques pour aller chercher de l’eau! Regarde, il y a un homme debout dans le canot. Il est fou, il va tomber !

–          Tu sais Claude, lorsque j’avais ton âge, il y a une centaine d’années, le Soleil faisait une forte impression sur les gens. On le voyait régulièrement mais on le désirait sans cesse et on l’adulait même. On payait très cher pour aller le voir dans les pays où il rayonnait plus fort.

–          Yark !   Et la pluie alors ?

–          Dans ces pays chauds, il pleuvait peu et les gens adoraient cela. Chez nous, on avait tendance à pleurnicher lorsqu’il pleuvait et à sourire lorsqu’il faisait Soleil. Oui, c’était l’expression : « faire Soleil ».

–          Et puis qu’est-ce qui lui est arrivé au Soleil ?

–          On ne sait trop pourquoi mais ça a commencé en l’an 2014. Tranquillement, le Soleil s’est fait de plus en plus discret puis, il a complètement disparu, pour laisser la place à la pluie. Toute notre alimentation a changé depuis. Les fruits et légumes que nous mangions à l’époque ne sont plus les mêmes espèces qu’actuellement.

–          Hey vois-tu ces bibittes qui bougent au-dessus de l’eau ? Wouach ! C’est tout vert.

–          J’ai l’impression que c’est l’herbe qui recommence à pousser. Auparavant, tout le paysage était vert et les gens faisaient de grands efforts pour « sauver » les espaces verts.

–          Tes histoires m’impressionnent Grand-Lou mais elles me terrifient.

–          Cette résurrection du Soleil est pour moi une excellente nouvelle même si je sais bien qu’il peut se cacher de nouveau.

–          Qu’est-ce que je ferai quand tu ne seras plus là pour me protéger?

–          Tu protégeras les enfants à ton tour Claude et tu leur donneras tes impressions sur la vie pour les guider.  Et moi, même si tu ne me vois plus, je serai toujours là pour toi.

8 Commentaires

  1. Un texte d’une beauté apocalyptique…
    Bravo!

    1. Merci c’est vrai que c’est apocalyptique mais on voit qu’on peut survivre dans des conditions différentes que celles que l’on connaît. Le monde est en continuelle transformation après tout.

    2. Renouveau perpétuel…

  2. Super, Julie ! Plusieurs thèmes intéressants sont abordés : la longévité, la survivance de l’espèce malgré la disparition du soleil derrière des nuages centenaires, et aussi le thème de la renaissance. Et aussi une morale à cette histoire, en bonus, c’est sage ! Et je le connais ce grand-Lou, c’est ton p’tit Lou.

    1. Tu l’as bien reconnu ce Grand-Lou! As-tu reconnu le prtit Claude aussi? On boucle la boucle… Quand j’ai commencé, je croyais encore écrire encore une histoire loufoque mais je me suis surprise à écrire une histoire aux élans spirituels. C’est ce que j’aime avec les défis. On sait où ça commence mais on ne sait pas où ça finit.

  3. Quel beau conte pour enfant! Est-ce que petit Lou a aimé? Moi, j’aime beaucoup la poésie de ton histoire et l’idée d’être présent à la scène du tableau t’a fait prendre un angle nouveau. Bravo, tu écris avec tellement d’originalité.

    1. Merci. Oui Petit-Lou-deviendra-Grand a aimé. Il n’avait pas d’autres commentaires mais il m’a dit qu’il a aimé, alors j’aime le croire. J’ai trouvé la finale en me baladant à bicyclette dans un matin brumeux à Val-David, avec un soleil caché mais toujours là et qui m’est soudainement apparu (près de tes rochers sur la rivière du Nord, tu sais…). J’aime bien penser que c’est la même chose qui se passe avec les gens qu’on aime.

  4. Je viens de voir la photo qui t’a inspirée sur Facebook. C’est drôle de voir que lorsqu’on écrit, on est habité par notre sujet et l’inspiration vient en observant ce qui nous arrive. Quelle photo d’ailleurs, magnifique!

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :