Bouquet de peurs… et de stress

[Ce qui suit est une zone de brouillon] :   DÉBUT DU BROUILLON VERSION # 1

Quel selfie!

Il monta au plus haut du plus haut des grattes-ciel de Dubaï, ville de milliardaires, aux Émirats Arabes Unis, dans le Golfe Persique.

Il voulait lui aussi faire fureur sur Fakebook, commettant le plus capoté des selfies, ces auto-portraits photographiques.

Il ventait très fort à pareille hauteur. Mais c’était plus violent qu’il eut imaginé.

– Oohh wô!, il eut un vertige. Il s’agrippa à deux mains sur le dernier barreau de l’échelle finale qui sortait du dernier tunnel vertical de ce tout dernier gratte-ciel construit au Royaume du luxe ! Il faillit en échapper son appareil photo, qui lui « pendulait » alors au poignet. Il était sans harnais, sans attache, sans trop de précaution, se rendait-il alors compte.

– Mais rendu-là, on ne peut pas se raviser,s’encouragea-t-il. Il se calma un peu. Il avait les mains moites.

– Il faut que je le fasse pour ne perdre la face. Il faut prendre la photo.The show must go on!, se dit-il. Inspiration. Expiration. Il avait encore les mains moites. Il libéra sa main droite pour repositionner l’appareil. Ce qu’il réussit à faire difficilement après quelques secondes. Il sentait son bras gauche trembler un peu.

– Vite! Je ne tiendrai plus bien longtemps!, se dit-il en sentant une bouffé de chaleur lui remonter dans la poitrine. Il sentait son cœur battre sur ses tempes.

Il mit l’appareil à ON!

– Bzzzjjji… clougne!, fit l’appareil.

– Vite le cadrage, le bon angle. Je l’avais bien pratiqué avant de grimper, se rappela-t-il. Il avait les mains moites.

Flissh, fit le flash!

– Ouais! C’est fait. Vite une deuxième pour être sûr, s’il fallait je paraisse mal sur le premier cliché.

Le flash rechargea.

– Oohh wô again!, un deuxième étourdissement. Le bruit fort du vent dans les oreilles.

– Vite, je ne prends pas de chance, je mets l’appareil en mode « rafale ». J’en aurai au moins une de bonne dans la gang, pensa-t-il.

– Vite le cadrage, le bon angle, stressa-t-il. Il connaissait la routine.

Comme le doigt sur la gachette, il cliqua et partit alors la rafale. Il avait la chevelure au vent, en fragile équilibre, en engourdissement d’ivresse, comme le doigt sur la gachette de sa vie.

The show must go on! Il avait les mains moites.

Comme ses doigts glissèrent, il lâcha un cris de mort, la chevelure au vent.

Le selfie se faisant self-end. Mais quel plongeon!

-FIN-

La chicane de couple!

Il est assis au volant de sa voiture qui est stationnée dans son stationnement. Elle a versé un bidon d’essence dans sa belle BMW neuve décapotable! Elle tient l’allumette entre le pouce et l’index et le petit paquet de l’autre main. Elle a des éclairs dans les yeux. Une engueulade explosive s’achève ?

– Tu dis un truc de travers, pis ch’fais tout sauter!

– …

– Tu réponds pas?

– …

– Poule mouillée!

-FIN-

Violence économique en conférence de presse

La dette! À qui doit-on la dette?,se demande le peuple.

Le premier ministre s’approche du micro.

La maudite dette. Ça fait combien de fois qu’on repaye la dette?,se demande encore le peuple.

Toute la meute de journalistes est sur le qui-vive.

Et quelle dette!, se plaint docilement le peuple.

Devant son téléviseur, le peuple attend, se divise et a peur de la dette.

On attend l’annonce sur les grandes priorités économiques et budgétaires du gouvernement.

– Monsieur le premier ministre, quelles seront les grandes priorités économiques et budgétaires du gouvernement ?, demandmachinalement le premier journaliste.

– Notre priorité # 1 sera d’encore couper dans les services publics. Notre priorité # 2 sera d’encore donner de l’argent aux grandes entreprises privées, répond machinalement le premier ministre.

-FIN-

[619 mots]

FIN DU BROUILLON VERSION # 1

un commentaire

  1. Mon préféré est le selfie en hauteur. L’histoire est drôle et vraiment trépidante. Je me suis vraiment sentie énervée tout au long.

    (Je me demande comment le tri se fait pour que le logiciel choisisse trous de mes nouvelles comme autres textes sur le même thème. Merci pour la pub. )

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :