Défi – Juin 2016

Bon, allons retravailler notre technique! Pour le mois de juin, je vous propose un défi qui vous fera exploiter une figure de style d’une rareté commune : l’oxymore.

L’Office québécois de la langue française décrire l’oxymore comme suit:

L’oxymore est une figure de style qui consiste à unir dans un même groupe deux mots dont le sens est apparemment contradictoire. Cette association inattendue provoque l’étonnement et met en évidence une réalité paradoxale.

Exemples :
– C’était une merveilleuse grimace. (Hugo)
– Cette obscure clarté qui tombe des étoiles. (Corneille)
– Je serai ton cercueil, aimable pestilence. (Baudelaire)

Le défi

Le défi consiste à écrire un texte contenant un minimum de cinq oxymores tout en se terminant sur une situation paradoxale.

Thème : Libre

Longueur : Minimum : 100 mots. Maximum : 600 mots.

Contrainte : Utiliser un minimum de 5 oxymores dans votre texte. Il n’y a pas de maximum.

Contrainte additionnelle : Et tant qu’à être dans les jeux d’expressions paradoxales, il faudra conclure votre texte sur une situation paradoxale!

Attention de ne pas vous perdre dans une suite de paradoxes qui pourrait vous perdre à tout jamais!

Allez, à vos plumes, à vos claviers! Bon défi!

Jean-François Marcotte

%d blogueurs aiment cette page :