Défi – Août 2016

Avec le mois d’août, on voudrait que le temps s’arrête, qu’il n’avance plus, pour que l’été ne se termine jamais. S’arrêter pour regarder autour, analyser les détails du paysage, réfléchir à la vie en général, se demander ce que serait la vie si nous étions ailleurs, etc. Attention, s’arrêter peut générer beaucoup de mots!

Le défi

Le défi consiste à écrire un texte dont le coeur est un temps d’arrêt où il n’y a pas d’action, dans un lieu ouvert.

Thème : Libre

Longueur : Minimum : 100 mots. Maximum : 600 mots.

Contrainte : Au milieu du récit, la moitié du texte, ou plus, constitue un temps d’arrêt pour observer ou réfléchir.

Contrainte additionnelle : Un grand espace ouvert, et non des espaces clos, doit être présent.

Le défi se trouve assurément dans la connexion entre le récit et le temps d’arrêt.

Bon défi!

Jean-François Marcotte

%d blogueurs aiment cette page :