La fin de semaine de Gérard

Lundi, 10:31h, au bureau.

Salut Gérard. T’arrives tard au bureau ce matin. T’as passé une belle fin de semaine?

Ah oui.
On est resté en ville, on n’est pas allé bien loin.
On s’est promené au Centre-ville. On a pris une grande marche. Avec les terrasses ouvertes partout il y avait vraiment de l’ambiance.
Il faisait beau, à part la petite ondée, mais ça ne nous a pas empêchés de sortir.
Un p’tit détour au garage, quelques appels téléphoniques et la fin de semaine est si vite passée.
On a pris le taxi, mais je crois que c’est la dernière fois, les chauffeurs sont parfois désagréables.
On a été sage et on n’a pas trop dépensé. On s’est fait une petite bouffe avec les restants et ça nous a permis d’économiser.
Je suis retourné au garage ce matin, mais je crois que je vais prendre mon vélo pour me rendre au boulot cette semaine, ce sera meilleur pour ma santé.
Bref, c’était une fin de semaine bien ordinaire!

 

Lundi, 12:52h, sur la rue.

Salut mon ami Gérard. Ça fait longtemps qu’on s’est vue. T’as passé une belle fin de semaine?

Parle-moi-z’en pas!
On devait aller au chalet dans les Laurentides, mais mon char s’est étouffé au Centre-ville.
On a attendu le towing durant une heure. Puis, il est parti avec mon char sans nous laisser embarquer. On a traversé la moitié de la ville à pied jusqu’au garage pendant le gros orage.
Sans compter que le zouf ne nous avait pas laissé l’adresse de son garage. On a fait le trois quarts des numéros de téléphone du bottin pour le trouver. Quand on est arrivé le soir, le garage était fermé jusqu’à lundi.
On a pris un taxi, mais, une fois arrivé à la maison, on s’est rendu compte qu’on avait laissé nos portefeuilles et nos bagages dans l’auto. Le chauffeur nous a injuriés, puis il nous a dit qu’il nous ferait mettre sur la liste noire des taxis.
Pas d’argent ni de carte de crédit, on n’a pas pu sortir de la fin de semaine. On s’est préparé une bouffe avec les restants du frigo mais c’était infect.
Je suis retourné au garage ce matin, ils m’ont fait attendre une heure, pour me dire que ça me coûterait 2000 balles et qu’ils vont en avoir pour une semaine de réparation. Arrange-toi avec ça mon Gérard, je vais devoir pédaler toute la semaine!
Bref, c’était une fin de semaine bien ordinaire!

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :