défi septembre 2017: quai des brumes

Les abords arrondis de son territoire le protégeaient encore un peu, du moins le croyait-il des vagues humaines qui s’éloignaient.

Le dernier flux parti il avait décidé que lui resterait là. Une dernière cigarette comme un condamné qui sait déjà qu’il se coupe définitivement du monde. Le gout d’amertume du dernier café mélangé à celui du tabac…Le froid commençait à l’envelopper, dernière fumée, dernière lumière sur la mer.

Le corps engourdit il n’a vraiment pas envie de bouger. Il fait lentement le bilan de sa vie jusqu’à aujourd’hui. Il prend son temps. Plus rien ni personne ne l’attend. Dernier survivant ? non dernier vivant ! il en est sûr. Il sent tous les muscles de son corps, il sent sa respiration, il entend son cœur battre. Les autres ne s’écoutent même plus.

Il est loin du mouvement de la vie, de l’été, des cigales, des palabres, du bruit des caisses que l’on décharge, des camions, des sirènes de bateau. Il a décidé de s’isoler. De toutes les manières il y a longtemps qu’au fond de lui ce sentiment de solitude lui rongeait tout l’intérieur des yeux. Il ne voyait plus des personnes mais des silhouettes floues, des ombres qui passaient près de lui sans le voir. Un bourdonnement incessant auquel il cherchait à mettre un point final. Se couper du bruit, du mouvement, des agitations inutiles. Il devait le faire.

Ce désert sans marée humaine lui va si bien. Sa silhouette se découpe sur l’horizon, son ombre se dessine encore un peu sur le sable. L’après saison lui va bien. Septembre, on parle d’été indien…Il boirait bien une bière, mais il a déjà bu la dernière.

Toute cette étendue d’eau devant lui. Le bateau qui s’éloigne.

Personne ne sait qu’il s’est volontairement oublié.

La bouteille de bière flotte encore au bord des rochers. Les crabes regardent passer encore un élément pollueur, porteur cette fois d’un message et d’une alliance. Juste un petit bout de papier sur lequel il a griffonné quelques mots :

« Ne me cherchez pas, je suis resté.

Olivier V.

Septembre 2017

Quai des brumes. »

2 Commentaires

  1. Tres beau texte avec de bien belles tournures! Bravo!

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :